Le mental... Celui qui ne sert qu'à penser

Depuis toujours, on ne cesse de se faire dire qu'il faut penser! Penser avant d'agir, penser avant de parler, penser avant d'aimer même, penser et encore penser!


Pour un être rationnel et cartésien, comme je le fus moi-même, il est inimaginable de prétendre pouvoir vivre autrement qu'en pensée! Comme si le fait de vivre toujours dans sa tête était "normale", Hé bien non! Selon ce que j'ai expérimenté, je me sens beaucoup plus léger et serein depuis que je me suis "libéré" du joug de mes pensées incessantes!


Certains experts tendent à dire que l'on aurait entre 60000 et 90000 pensées par jour! C'est un sacré nombre! Il y a lieu de se demander si on est réellement en "contrôle" de ce flot de pensée ou si, plutôt, on a tendance à le subir! Et, de ce flot de pensée, pour ceux qui y ont déjà prêté attention, ce flot incessant de pensée est à même de générer un flot d'émotivité! Comme deux flots tourbillonnant à l'interne et qui se nourrissent l'un l'autre!


Pour ce que j'en ai appris, je considère davantage le mental comme un outil à utiliser au besoin et non pas une porte ouverte par laquelle tout doit s'engouffrer! Selon mon point de vue, mon mental est un peu comme un écran sur lequel mes pensées s'affichent quand je suis en réflexion sur un sujet quelconque. Mais quand je n'en ai pas besoin, c'est à dire quand je n'ai pas besoin de penser et bien cet "écran" est tout simplement éteint. Il n'y a donc pas de pensées inutiles qui peuvent s'y afficher!

Si ce n'avait été de la méditation de pleine attention qui m'a permis de taire le mental, je n'en serais sans doute pas venu à ce genre de concept qui peut paraître un peu farfelu! Mais, c'est bien de cette façon que j'ai l'impression que cela s'opère en moi maintenant!


Pour beaucoup de gens, le simple fait de dire que l'on peut ne pas penser est probablement une aberration, un non-sens! Et je les comprend! Les choses nous semblent souvent impossible tant que l'on ne les a pas expérimenté soi-même. En c'est en ce sens, je comprends leur point de vue.


Pour en venir aux bipolaires, donc je me sens loin mais toujours près en même temps, je n'ai de cesse de les observer et de les lire! Et c'est d'autant plus difficiles pour eux! Il y a tant de tourbillons dans un bipolaire que le simple fait de prétendre à ne pas y penser est d'autant plus une impossibilité! Mais, j'ai le sentiment que tant qu'un bipolaire n'apprendra pas à taire son mental pour ne plus subir ses pensées, il continuera à être sa propre victime!


Parce que oui, nous sommes bel et bien nos propres victimes via le mental! Vous me contredirez sûrement en disant que ce sont les événements extérieurs bien davantage qui nous heurtent et nous perturbent! Où que c'est la faute de la maladie donc que l'on n'y peut rien! Hé bien non, autrefois j'aurais pensé comme vous mais plus maintenant. Car, en fait ce que nous faisons continuellement est de juger les événements via notre mental de leur attribuer une responsabilité qui se rejoue en boucle dans nos pensées! Nous leur accordons sans cesse notre attention et les tenons pour responsable! Mais, au moment où vous lisez ces lignes, ces événements n'existent déjà plus! Le seul endroit où ils existent encore est via votre mental! Vos pensées vous y ramène sans cesse, elles se répètent en boucle! Et cela déclenche parfois même souvent de l'émotivité reliée directement à la manière dont on a vécu l'événement en question! Et cela persiste en nous tant que l'on éteint pas l'écran mental donc le flot des pensées!


Mais un bipolaire va faire l'exacte opposé de cela! Comme je l'ai fait moi-même auparavant! On va tenté de comprendre, de décortiquer, d'élaborer toutes sortent de théories sur les habitudes de sommeil à suivre rigoureusement, l'alimentation, les vitamines à prendre, noter ses moindre actions et pensées! Ce qui nous ramène encore et encore dans le mental! Dans l'analyse du pourquoi et du comment! Alors qu'il faut "éteindre l'écran".


Arrêter de se laisser manipuler par les pensées qui s'y affichent sans cesse et nous amènent dans une tourbillon d'émotivité soit par l'extrême mélancolie qui nous poussent en dépression ou par l'excès d'enthousiasme qui nous poussent en manie! Cela m'apparaît d'une évidence maintenant mais cela demeure mon point de vue il va sans dire! Mais, je peux me baser sur ma propre expérimentation pour affirmer cela!


Et la médication avec tout cela! Hé bien! elle sert à engourdir selon moi! Rendre la pensée plus floue ou bien engourdir le corps pour diminuer l'émotivité! Mais derrière cela, le mental est toujours en activité! Il ne perd rien de sa vigueur! La pensée ne fait que perdre de sa portée en nous!


Sur ce, je conclurai simplement avec ce petit conseil bien simple: Sortez de votre tête!


6 vues

Posts récents

Voir tout

Depuis ma "guérison"...

Utilisez le terme "guérison" est pleinement assumé ici mais je l'ai mis entre parenthèse car il revêt un caractère très particulier, surtout pour toi qui me lit! Car, parler de guérison pour ce qui es

©2019 par Un Bipolaire Guéri (Créé avec Wix.com)